Dernières actualités

L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER DE SANTÉ ENGAGÉ AU SERVICE DES ENJEUX DE NOS TERRITOIRES

Focus sur notre SCPI Foncière des Praticiens dans le dernier magazine "Parlons Finances" de Haussmann Patrimoine.

Steven Perron revient sur cette SCPI spécialisée dans le secteur de la santé dans les pages 23 à 25...

SCPI Foncière des Praticiens - Haussman Patrimoine

LIRE L'ARTICLE !

« Le secteur de la santé a le vent en poupe et l’immobilier conserve ses atouts de valeur refuge. L’ouverture au public d’une SCPI spécialisée jusque-là réservée aux praticiens du Groupe Vivalto Santé arrive à point nommé pour ceux qui souhaitent constituer ou compléter un portefeuille de SCPI.

 

PARLONS FINANCES : Pourriez-vous nous présenter la SCPI Foncière des Praticiens?

STEVEN PERRON : La Foncière des Praticiens est une solution d’investissement dans l’immobilier de santé, constituée sous forme de SCPI à capital variable créée à l’initiative de praticiens du Groupe de cliniques privées Vivalto Santé. Elle vise l’acquisition d’un patrimoine immobilier de santé, ciblant principalement des maisons de consultation médicale en régions.

Le Groupe VIVALTO SANTÉ est le 3ème acteur privé de cliniques en France, avec un réseau de 39 établissements de santé, 2200 praticiens et 8300 salariés. Initialement réservée aux praticiens du groupe, la SCPI Foncière des Praticiens a été ouverte au public à la suite de l’obtention de son visa de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) en 2019 afin d’accélérer son développement.

Au 31 mars 2020, la capitalisation de la SCPI Foncière des Praticiens a atteint les 11 millions d’euros. Le prix d’une part de la SCPI Foncière des Praticiens s’élève à 1 100 euros avec un minimum de souscription de 20 parts, soit 22 000 €. Sa performance (taux de distribution) pour l’année 2019 a été de 5,1 % 1.

 

P. F. : Quelle est sa stratégie d’investissement ?

S. P. : La Foncière des Praticiens investit majoritairement dans des maisons médicales et paramédicales, lieux de soins et de consultations. Elle a vocation à détenir un patrimoine mutualisé (et non exclusivement composé du patrimoine exploité par le groupe VIVALTO), composé principalement d’actifs neufs acquis à des rendements attractifs. Sa stratégie d’investissement repose sur 4 grands piliers :

1- Un emplacement de santé prime : des lieux rigoureusement choisis pour leur proximité avec des cliniques privées qui représentent de véritables locomotives pour attirer tant les praticiens dans leur activité libérale que les patients dans la continuité des soins.

2- Une gestion transparente : les acquisitions sont identifiées en amont de la collecte. Cela apporte une approche plus tangible pour l’investisseur qui sait dans quoi il investit.

3- Un patrimoine flexible : les maisons médicales sont une typologie d’établissement de santé multilocataires pouvant évoluer vers d’autres usages. Elles représentent donc un patrimoine potentiellement plus liquide en cas de revente

4- La mutualisation des risques 2: du fait de la diversité de ses locataires, de la diversité géographique des investissements et des différentes typologies d’immeuble.

 

P. F. : En quoi est-elle différente des autres SCPI du marché ?

S. P. : Tout d’abord, c’est un fonds ENGAGÉ au service d’un immobilier de santé performant et de proximité. La Foncière des Praticiens accompagne la mise en place de maisons médicales et paramédicales, de lieux de soins et de consultations à proximité de cliniques privées avec la volonté forte de défendre un parcours de santé au maillage territorial plus dense. Et nous travaillons actuellement à renforcer encore ce prisme sociétal… Nous devrions pouvoir en dire plus prochainement… Ensuite, la SCPI Foncière des Praticiens est un fonds immobilier porté par des praticiens qui permet donc au Grand Public d’investir aux côtés de Professionnels de la Santé. Médecins généralistes et spécialistes forment son Conseil de Surveillance et apportent leurs conseils quant aux projets immobiliers afin de s’assurer qu’ils répondent aux besoins des praticiens et des patients. Elle offre, en outre, des frais compétitifs sur le marché avec une commission de souscription de 7 % HT (incluse dans le prix) et vise un objectif de rendement de 5,10 % 3 soit davantage que la moyenne des SCPI de rendement.

 

P. F. : Face à la crise que nous traversons, comment se positionne la SCPI ? Quelles sont vos perspectives ?

S. P. : La SCPI Foncière des Praticiens prend tout son sens dans le contexte actuel de crise sanitaire mettant en exergue le manque d’infrastructures hospitalières. On le voit, l’immobilier de santé sera un enjeu de taille dans l’après-pandémie face notamment au vieillissement de la population et à l’allongement de la durée de vie. En 2018, on dénombrait 910 maisons de santé en France. La Commission Européenne et l’OCDE prévoyaient que ce chiffre soit multiplié par deux d’ici 2022. Ces prévisions pourraient être largement revues à la hausse au vu de la prise de conscience engendrée par cette crise sanitaire. Les acteurs privés et institutionnels ont bien évidemment un rôle à jouer en complément des pouvoirs publics. L’immobilier de santé représente également un vivier d’investissement offrant une qualité de rendement, une forte résilience et une sécurisation des revenus du fait de la nature de ses locataires et sa décorrélation avec l’économie réelle. Les investisseurs placent, en effet, leur argent sur une thématique influencée non par les fluctuations boursières mais par les seules évolutions démographiques. Ce profil de rendement/risque devrait ainsi séduire un grand nombre d’investisseurs à la recherche de placements plus sécurisés dans les prochains mois.

P. F. : Pouvez-vous nous détailler les acquisitions réalisées et à venir de la SCPI Foncière des Praticiens ?

S. P. : Dernièrement, la SCPI Foncière des Praticiens a fait l’acquisition de deux actifs 4 :

• Une maison médicale bénéficiant d’une situation exceptionnelle (photo ci-dessus) au cœur même d’Annecy (74) et à proximité de son château. Elle jouxte la Clinique Générale accueillant chaque année plus de 40000 patients et 1500 naissances. Cet établissement de 1245 m² construit en 2018, accueille 14 bureaux de consultation : gynécologue, sage-femme, pneumologue, gastro-entérologue, ORL…

• Un centre médico-sportif Vivalto Sport de plus de 4 000 m² situé au nord de Rennes (35) accolé au Centre Hospitalier Privé de Saint-Grégoire, réputé et d’envergure nationale 5 avec 70000 patients et 2400 naissances par an. Construit en 2018, ce centre médico-sportif propose une mixité d’usage autour de la santé : bureaux et locaux de consultation mais aussi commerces, espaces sportifs (piscine, musculation, cardio-training et cours collectifs, consultations médicales et paramédicales, sauna, hammam, cryothérapie…), espace de détente… Ce centre est loué à plus de 80 % au Groupe Vivalto Santé sur la base de baux fermes de longues durées.
Nous travaillons également à l’acquisition d’un centre médical à Avignon de plus de 2000 m² et avons cinq autres actifs identifiés à l’étude.

 

1. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

2. Il est précisé qu’il s’agit d’un objectif et qu’aucune contrainte ferme de diversification n’est appliquée.

3. Objectif de performance non garanti.

4. Ces investissements ne sont pas représentatifs des investissements futurs.

5. Classé 1ère clinique française 9 années de suite dans le Palmarès des 50 meilleures cliniques françaises établi par le magazine Le Point.

 

“ Construit en 2018, le centre médico-sportif Vivalto propose une mixité d’usage autour de la santé : bureaux et locaux de consultation mais aussi commerces, espaces sportifs... ”

 

La SCPI Foncière des Praticiens comporte un risque de perte en capital. La durée de placement recommandée est de 10 ans.

Risque de perte en capital
L’objectif de performance est lié à l’évolution des marchés Immobiliers et financiers notamment grâce à l’indexation des loyers. Même si l’immobilier représente souvent une valeur refuge, l’investissement est soumis à ces paramètres, ainsi qu’à l’évolution de la situation économique générale. Le capital et le rendement ne sont donc pas garantis.

Risque de liquidité
Le rachat de parts est possible sous réserve que des demandes de souscription existent pour un montant au moins équivalent en contrepartie. C’est le mécanisme dit de « retrait-souscription ». Les modalités de retrait ou de cession de parts de SCPI étant liées à l’existence ou non d’une contrepartie, la société de gestion ne peut garantir le rachat de parts. En cas d’absence de contreparties à l’achat, vous ne pourrez pas céder vos parts ou vous pourriez devoir accepter un prix inférieur au prix de retrait.

Risque de marché
Ce produit ne prévoyant pas de protection contre les aléas de marché (absence de rendement ou perte de valeur d’un immeuble), vous pourriez perdre tout ou partie de votre investissement.

Profil de risque et de rendement 4/7

Recours à l’endettement 15% maximum de la valeur globale des actifs immobiliers »