Dernières actualités

LES LOCAUX INDUSTRIELS & LA LOGISTIQUE :
UN CHOIX D’INVESTISSEMENT À ADAPTER EN FONCTION DE SON PROFIL DE RISQUE

 

Lionel Lacroix (Directeur Grands Comptes Magellan Parc chez Foncière Magellan) a partagé son point de vue
dans La Lettre M² de février dédié aux « Nouveaux défis de l'immobilier industriel et logistique ».


 

« L’année 2020 a été marquée par une crise sanitaire qui a mis en avant le rôle essentiel de la livraison de marchandises dans la vie économique.
Les besoins de réorganisation de la supply-chain pour accompagner le renforcement du e-commerce sont dorénavant un puissant moteur de la demande.
Les entreprises expriment des besoins d’entrepôts afin d’offrir un maillage complet des territoires.

La demande placée en logistique (3,6 millions de m² en 2020) est supérieure de 8% à la moyenne décennale. Le niveau atteint des investissements en industriels et logistique (4,4 milliards d’euros en 2020) est supérieur de 66% par rapport à la moyenne décennale, témoignant de l’engouement croissant des investisseurs.

 

Alors, est-ce toujours le moment d’investir dans les locaux industriels et logistique ?
Ma réponse est oui, à condition d’adapter son choix d’investissement selon son profil de risque et en dissociant deux typologies d’actifs :

-    La 1ère typologie concerne les bâtiments dits de "Grande Logistique". Cette typologie, qui accueille principalement de grandes entreprises avec de fortes garanties de solvabilité financières, représente 75% des volumes investis en logistique & industriels et atteint dorénavant un taux de rendement prime inférieur à 4%. La Logistique est maintenant considérée comme un investissement de type Core, qui pourrait être réservée à des foncières cherchant une sécurisation des cash-flows et à atteindre une taille critique capable d’absorber, sur le plan financier, les départs de leurs locataires.

-    La 2e typologie concerne les bâtiments "Industriels & Activités" de taille plus réduite qui accueillent principalement des PME, situés au cœur des aires urbaines. Cette catégorie d’actif, telle que les parcs d’activités, propose des bâtiments polyvalents permettant de répondre à une diversité d’usages et nécessite un travail d’asset management intensif confié à des spécialistes. Les bâtiments industriels & activités, considérés comme des investissements de type Value added, pourraient encore bénéficier de levier de création de valeur grâce à un travail de revalorisation des actifs.

 

L’investissement dans cette classe d’actif doit être appréhendé de manière différente en fonction de son profil de risque. »


Lionel Lacroix MRICS
Directeur Grands Comptes
Foncière Magellan